Mephistophelique

28 janvier 2008

I light an other cigaret, learn to forget .

Series_7_chistine_keler_

faut que j’aille aux toilettes.    Je redoute cet instant, le paroxysme de l'angoisse.    Seulement il le faut.    Je sais

fatalement ce qui va se passer, je sais précisément ce que je vais devoir faire et ce que je vais devoir subir.    Cette scène

d'horreur se répétera tous les 28 jours jusqu’à ma ménopause.    Mon utérus dégouline d'hémoglobine impure, je le sens,

elle et ses desseins méphistophéliques me tiraillent déjà les ovaires et m’ont déjà fait parvenir leur cadeaux de bienvenue en

Enfer : des cuisses et un estomac cherchant à ressembler à Pantagruel.       Devenir imparfaite quelques temps, faillir.      Se

rappeler qu’on est un humain.       Et non une espèce scientifiquement invincible    . Se souvenir qu’on est une femelle et

qu’on doit s’entraîner à souffrir, juste au cas ou, plus de 96 heures tous les 28jours .     4 ou 5 putain de jours de faiblesse.

    4 ou 5 putains de jours sur le calendrier comme des points noirs sur un visage parfait.

Et oui. Méphistophélès est une femelle. Comment pourrait-il trouver une raison d'être méphistophélique sans un vagin

cyclothymique ?

Posté par Mephistophelique à 14:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]